Entreprenariat

Le crédit participatif pour lancer son entreprise

« Levez-vous et battez-vous pour vos rêves ou quelqu’un vous embauchera pour réaliser ses rêves à lui » telle est le slogan du moment. Mais pour créer une entreprise il faut passer par plusieurs étapes : faire une étude du marché, avoir un business plan, choisir un local et le meubler, se déclarer auprès des autorités. Tout cela a un coût qui freine souvent la création des entreprises, car si votre dossier n’est pas en béton la banque ne vous prêtera même pas un centime. Rassurez-vous il y a d’autres moyens comme le credit participatif ou crouwdfunding.

Qu’est-ce que le crédit participatif ?

Crédit participatif, prêt crowdfunding est une expression décrivant tous les outils et méthodes de transaction financière qui font appel à un grand nombre de personnes enfin de financer un projet. C’est un peu comme si vous demandiez à vos amis de vous financer. Ce mode opératoire a vu le jour grâce à internet et les réseaux sociaux (Facebook Instagram et autres). Les investisseurs, particulier comme vous, apportent leurs contributions financières à votre projet. Il existe 2 types de crédit participatif :

  • Le crédit aux entreprises ou crowdlendding est une forme de prêt par des particuliers à l’entreprise avec un remboursement des intérêts étalé dans le temps.
  • Le crédit aux particuliers ou peer to peer lending permet tout simplement un prêt de particulier à particulier sans passer par les banques. Il peut être rémunéré ou non surtout dans le cas des projets à but non lucratif.

Comment ça marche ?

  • Le ou les porteurs du projet postent en ligne, sur les platesformes de crowdfunding, le ou les projets pour lesquels ils sollicitent des levées de fonds. Bien entendu le projet est ficelé de telle sorte d’attirer un grand nombre. La plupart du temps, la promotion du projet se fait aussi sur les réseaux sociaux.
  • Le particulier intéressé par le projet se connecte à la plateforme et fait le versement de sa contribution à travers les différentes options de paiement. Il n’a plus qu’à attendre le lancement du projet qui commencera quand la somme voulue sera atteinte.
  • Une fois le montant souhaité atteint, la plateforme verse la somme au porteur du projet tout en prélevant une commission de gestion. Les contacts des différents investisseurs sont aussi transmis au porteur du projet.
  • La rémunération en cas de profit peut se faire en passant par la même plateforme ou directement avec les investisseurs.

Il existe plusieurs plateformes pour le crowdfunding et chaque plateforme a un domaine bien précis. Alors il convient de bien choisir la plateforme adaptée pour son projet. Aussi faut-il faire attention aux arnaques, car il y a toujours des gens malhonnêtes qui aiment profiter de la générosité d’autrui.

Les publications similaires de "Forum"

  1. 8 Mai 2018Discussion sur la gestion RH1359 aff.
  2. 28 Avril 2018Qui faire intervenir dans son entreprise ?522 aff.
  3. 7 Fév. 2018Entreprendre en 2018 : être au top de la technologie773 aff.
  4. 12 Janv. 2018De l'aide pour louer des bureaux à Paris 16626 aff.
  5. 3 Janv. 2018Comme BBCIE, il faut une belle fiche sur brefeco pour gagner en crédibilité555 aff.
  6. 27 Déc. 2017Que peut apporter un expert comptable à une entreprise naissante ?571 aff.